Les divinités de l'Olympe et les plantes

Publié le par Eternea

Les divinités des plantes




Certaines divinités étaient encore plus étroitement associées à la vie des plantes : Démeter (Ceres) était la déesse des récoltes et du monde végétal, ce qui explique le très grand nombre de plantes qui lui soient consacres :

gattilier : plante sacrée des thesmophories, les fêtes de Déméter Législatrice et symbole de chasteté. Lors de ces cérémonies (dont les hommes étaient bannis...), les femmes s'allongeaient sur une litière de gattilier pour affirmer la pureté de leurs mœurs...

verveine : vouée, sous le nom de demetrias, aux cérémonies purificatrices des cultes d'Eleusis

pavot : associé étroitement à la mémoire de Demeter qui, après l'enlèvement de sa fille Persephone, avait tenté d'apaiser sa douleur en absorbant du suc de cette plante. Persephone (Proserpine) était fille de Déméter et de Zeus. Enlevée par Hadès, dieu des Enfers, elle fut condamnée à passer la moitié de l'année sous terre, symbolisant ainsi le renouveau éternel de la nature.

Parmi les nombreuses espèces végétales qui sont ainsi vouées au couple "infernal":

petite camomille: herba proserpinae, "herbe de Proserpine": (Matricaria camomilla)

verveine officinale : persephonion vouée à la fille comme à sa mère.

gui : un rameau de gui (viscum) servait à Persephone pour ouvrir la porte des Enfers.

asphodèle : anthericus, eroion, la plante qui honore les héros après leur mort.

Bien d'autres divinités viennent régir le monde végétal :

Orcon, dieu des enfers et de la mort à qui étaient dédiées :

• la "rave d'Orcus", Orci beta : la mandragore (Mandragora vernalis)

• la "tunique d'Orcus", Orci tunica : l'anémone coronaire (celle que nous appelons anémone des fleuristes...)

Chloris "la verdoyante" (Flore), est la déesse des fleurs chargée par Hera, épouse de Zeus, de veiller à la croissance des plantes.

Les Horaï, filles de Zeus, surveillaient le déroulement harmonieux des grandes saisons (printemps, été et hiver) qui rythment la vie du monde végétal.

Iris, messagère des dieux accompagnait les âmes des morts sur un arc en ciel dont la fleur qui porte son nom symbolise la couleur chatoyante.

Typhon est ce Géant monstrueux foudroyé par Zeus puis englouti sous l'Etna, tenu pour responsable des tempêtes . Plusieurs plantes dangereuses lui sont dédiées :dont le tifonion qui désigne probablement la jusquiame et l'œil du Typhon, oftalmos Tiphonos, la scille officinale.

Dionysos (Bacchus) : ce jeune homme quelque peu efféminé, entouré d'une cour de ménades, de satyres et de silènes, est, en harmonie parfaite avec le monde végétal, le dieu de l'extase et du vin. Trois plantes lui étaient plus particulièrement consacres :

la vigne : Dionysos avait offert le premier plant de vigne au fils d'un satyre et d'une nymphe, Ampelos, devenu ainsi le lointain parrain des Ampelidacees mais une autre version fait de la vigne le présent fait par Dionysos à Oineus, roi de Kalydon, au nord de Corinthe.

le lierre : cissos, l'attribut de Dionysos qui apparaît toujours, dans les représentations Antiques, orné d'une couronne en feuilles de lierre et tenant à la main le thyrse, baguette ornée de lierre et de pampres.

millepertuis : dionysias, dont les feuilles froissées, à ce que nous assure Dioscoride, rendent un suc vineux.
Il faut également citer d'autres plantes consacres a Dionysos :

la bardane, bacchion, "l'herbe de Bacchus" avait d'autres appellations, telles persollata et prosopion en référence possible aux masques de cérémonies mysterieuses

les férules : lors des fêtes du culte de Dionysos, les prêtres frappaient les spectateurs en état d'ivresse avec des tiges de férule sans risque de les blesser.
dionysonymphas, la "fiancée persane de Dionysos" dont parle Pline : ce pourrait être le cachou dont l'arôme se "marie bien" avec le vin ?

Il est intéressant de noter que, selon la légende, Dionysos, enfant, avait été élevé aux Indes, dans un lieu montagneux dont le nom se retrouve dans un des phytonymes tardifs du lierre, Nysia

Les nymphes, naïades et dryades ont reçu d'Océanos père de toutes les eaux et rivières, la charge de veiller sur la fécondité de la Terre. Les nymphes étaient souvent victimes de la brutalité amoureuse des dieux et tout un fonds d'histoires légendaires leur est consacré :

Daphné , fille du dieu des fleuves, était une nymphe chasseresse qui se refusait à toute avance masculine. Pourchassée par Apollon elle alla se réfugier chez sa mère qui la métamorphosa en un arbre qui lui est depuis consacré sous le nom de "dafnh", le laurier d'Apollon

Syrinx avait suscite les désirs amoureux du dieu Pan, dieu des bergers et des bois. Prise d'une peur qu'on pourra volontiers qualifier..."panique", elle demanda être changée en roseau: il ne resta plus au dieu qu'à en couper quelques tiges pour se faire la flûte qui, depuis, porte son nom.

Pitys : nymphe elle aussi courtisée par Pan, cette fois en rival de Borée le vent du Nord. Furieux de voir la nymphe lui échapper, Borée la précipita du haut d'une falaise. Pan ne put que métamorphoser son corps en sapin qui laisse couler, à chaque souffle de Borée, des larmes de résine D'autres récits, à l'inverse, font état de passions mal partagées...

Écho s'était éprise d'un trop beau jeune homme Narcisse qui ne répondait pas à son amour. Il fut puni par Aphrodite de façon cruelle : fasciné par sa propre image, il tomba dans l'eau d'une source et s'y noya. Les dieux, émus par son destin, le métamorphosèrent en fleur qui, depuis, porte son nom : Narcissus serotinus

Nymphéa eut un destin tragique, morte d'amour pour Heraclès qui lui inspirait une jalousie dévorante. Plusieurs plantes aquatiques lui sont consacrées dont le nénuphar blanc et la fougère aigle.

Citons enfin l'histoire de Smilax, la nymphe vainement amoureuse du jeune Krokos. Déçue dans son amour, elle demanda à se métamorphoser en plante grimpante; le liseron épineux à qui elle donna son nom tandis que Krokos se changeait en plante aromatique, le safran....




source : site medecina romana
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carole Lalonde 16/09/2009 15:12

D'abord, bravo pour l'aspect visuel de votre site. Il est magnifique!

Cependant, j'aurais aimé trouver une information sous la rubrique "Dieux de l'Olympe et herbes" ou qqch comme ça,...

Le fenouil a été utilisé par Prométhée pour envelopper le charbon ardent ayant servi à voler le feu aux dieux. Il semble que le fenouil était utilisé par les Grecs pour prévenir et /ou guérir les morsures et les piqûres. J'aurais aimé comprendre pourquoi Prométhée l'a utilisé dans ce contexte particulier...

Voilà...

Bonne journée à vous

Carole Lalonde

Merci de votre écoute et bonne journée!